SHARE
Le rabbin Michael Bar-Ron a publié un rapport de recherche : le sceau de Joseph (Yossef ) a été retrouvé dans les ruines de son palais à Tell ed-Daba.

Ainsi commence la bénédiction de Jacob pour ses enfants. « Jacob appela ses fils, et dit: Assemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps. Rassemblez-vous, et écoutez, fils de Jacob ! Écoutez Israël, votre père ! »

Les métaphores utilisées par Jacob sont toutes représentées sur un sceau, retrouvé dans les ruines d’un palais à Tell ed-Daba, en Egypte (Tell el-Dab’a est un site en Égypte sur lequel l’on retrouve les emplacements d’Avaris, capitale des Hyksôs et de Pi-Ramsès, capitale de la XIX dynastie).
Les ruines du palais d’un haut-fonctionnaire ont été étudiées à Tell ed-Daba, autrefois appelé Goshen.

Dans le jardin de ce palais, une tombe pyramidale et une statue monumentale pour honorer la mémoire du défunt.

Le rabbin Bar-Ron décrit la statue :

« Il a été déterminé que la statue portait un manteau rayé multicolore, avait la peau peinte en jaune, les cheveux roux, et tenait dans ses mains un bâton ; toutes les marques par excellence de l’ethnie sémite.

Qu’un fonctionnaire sémite ait été honoré avec une tombe pyramidale, est une anomalie sans précédent dans l’histoire de l’Egypte ancienne. »

Plusieurs faits sont les preuves irréfutables que ce palais était celui de Joseph :

-La statue d’un seigneur sémite assis, vêtu d’un manteau multicolore, comme celui que Joseph portait, placée devant une tombe pyramidale.

-La situation géographique du palais à Goshen : l’édifice a été construit exactement sur les ruines d’une ancienne structure, qui n’est autre que l’ancienne maison de Jacob, là où il s’était installé à son arrivée en Égypte.

-Son architecture unique avec deux rangées centrales de 12 piliers majestueux, en rapport aux 12 tribus d’Israël.

-Un cimetière qui respecte les principes de l’enterrement sémite, avec 12 tombes principales.

-Sur place, un sceau a été retrouvé. Après une recherche approfondie, le rabbin Bar-Ron atteste qu’il porte les symboles des 12 tribus attribués par Jacob à ses fils lors de sa bénédiction.

 

Joseph est un « taureau de combat ». Sur le sceau, le taureau a une place prédominante, qui rappelle non seulement sa supériorité sur les tribus et sur l’Egypte.

Reuven est « impétueux comme l’eau ». Ce symbole est lié à la relation de Ruben avec une des femmes de son père. L’eau est d’ailleurs placé sous le taureau de Joseph, qui lui, a résisté aux demandes de la femme de Potiphar.

Lévi est un « oiseau de proie », comme dans une tradition orale yéménite. Lévi est le troisième fils de Jacob, il est aussi le troisième symbole à partir du haut.

Juda est un « lion ». Sur le sceau, le lion est clairement dominé par le taureau. Joseph aurait eu le besoin de montrer les relations de domination.

Benjamin serait peut-être représenté par l’homme au centre, faisant référence au verset 12 de Deutéronome 33 : »Sur Benjamin il dit: C’est le bien-aimé de l’Eternel, Il habitera en sécurité auprès de lui; L’Eternel le couvrira toujours, Et il résidera entre ses épaules. »

Dan est « le serpent sur le chemin ». La patte du lion est tendue sur le serpent. Dan est le cinquième fils de Jacob, le serpent est le cinquième symbole.

Siméon est « le mur fermé de Sichem ». Sa position inférieure par rapport aux autre symboles convient à son rôle principale dans la vente de Joseph.

Acher « produit une nourriture excellente ». Il est représenté par une branche d’olivier qui compte 8 feuilles. Il est le huitième fils de Jacob.

Nephtali est « la biche en liberté ». Le symbole ne permet pas là une reconnaissance évidente de l’animal représenté, il s’agit donc d’une supposition du rabbin.

Zebulon et Issacar sont des « navires ». Ils sont représentés avec des champignons, considérés comme les plaisirs exclusivement réservés aux nobles.

Gad est le symbole de la « chance ». Il est représenté par un champignon à l’envers, pour rappeler que la chance vient du ciel.

Ce sceau et ce palais sont des découvertes archéologiques essentielles comme le souligne le rabbin Bar-Ron :

« Cela ne sert pas juste à identifier le palais comme ayant appartenu à Joseph, mais cela fournit la première preuve archéologique indirecte de la vie des 12 pères fondateurs des tribus d’Israël, des événements clés du livre de la Genèse et de l’interprétation rabbinique. »

http://koide9enisrael.blogspot.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email