SHARE
Cours du rav Avraham Ifrah

Certains ont d’ores et déjà commencé à partir à la recherche de déguisements pour leurs rejetons à l’approche de la fête de Pourim. Il semblerait qu’Hachem soit, lui aussi, le roi du déguisement…

L’un des contes de Rabbi Na’hman fait référence à un חכם et à un תם, c’est-à-dire à un sage et à un simple. Un des épisodes relate la convocation du simple par le roi de la ville via l’un des messagers du roi. Il est mentionné que le roi manda un serviteur et ne se déplaça pas en personne. Il est en outre précisé que le messager en question correspondit précisément à la personnalité du simple afin que le message puisse être correctement intercepté par le simple.

Le message du conte est clair : de la même façon que le roi ne fait pas passer de message de façon brutale et opte pour le mandat d’un serviteur, Hachem s’adresse à nous via des intermédiaires et ce, de façon adaptée à notre intériorité, c’est-à-dire de façon adaptée à notre manière de raisonner.
Hachem ne peut se présenter à nous directement, de peur de nous brusquer dans notre libre arbitre, il fait donc usage d’envoyés, d’émissaires.

Le seul écueil à éviter est l’amalgame entre les envoyés d’Hachem et Hachem lui-même. Nous avions déjà évoqué le nom de l’ange Matath, l’ange préposé à la gestion du monde durant les six jours de la semaine. Hachem n’est-il pas aux commandes de son préposé ? Il est évident que cela est le cas.
Ainsi, il nous incombe de ne pas voir en ces personnes qui nous apportent leur aide et qui nous soutiennent dans notre existence des ‘sauveurs’. À l’image d’acteurs, ceux-ci se cantonnent à un rôle à jouer.

En conséquence, nous avons non seulement le devoir d’attribuer nos délivrances à Hachem, quand bien même des personnes y joueraient un rôle décisif, mais aussi de remercier Hachem d’avoir utilisé des intermédiaires pour ce faire ! En effet, en passant par des intermédiaires, Hachem préserve intact notre libre arbitre et ne nous brusque pas dans nos sentiments.

Chaque élément bénéfique de ce monde n’est que l’œuvre d’Hachem, quand bien même celui-ci nous serait présenté chaque jour de notre existence. Ce n’est pas une coïncidence, c’est là le signe qu’Hachem réitère cet acte bénéfique à chaque reprise.

La réalité n’est que le fruit de décisions d’Hachem, en bien ou en mal. Tout le monde peut changer ! Remerciez pour le bien afin que celui-ci perdure et ne craignez pas le mal, car tout est réversible…

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email