SHARE
Les fouilles ont été effectuées sur une rue centrale près des portes de la ville et près du bassin de Siloé

Après avoir marqué les 50 ans de la réunification de Jérusalem, l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA) et l’Autorité de la protection des parcs nationaux ont annoncé avoir découvert des vestiges la bataille de Jérusalem qui précéda la destruction du Second Temple, il y a 2.000 ans.

Les fouilles menées sur une rue contigüe aux portes de la ville et à proximité du bassin de Siloé, financées par l’association « City of David » (ELAD), ont permis la découverte de flèches et de pierres de catapulte, issues de la bataille entre les Romains et les rebelles juifs, à la fin de laquelle Jérusalem fut détruite.

Des pierres de catapulte
Des pierres de catapulte

La dernière bataille de Jérusalem est notamment relatée par l’historien Josèphe Flavius dans son ouvrage « La Guerre des Juifs ». « … le lendemain, les Romains vainquirent les bandits de la ville et brûlèrent touT jusqu’à Siloam ».

Selon Nachshon Zanton et Moran Hajabi, les directeurs des excavations de l’Autorité des antiquités, « les récits de Joseph de la bataille dans la ville basse sont étoffés par la preuve qui a été révélée dans la région de manière claire ».

« L’excavation a permis la découverte de pierres tirées par des catapultes sur Jérusalem pendant le siège romain de la ville. Nous avons également trouvé des pointes de flèches utilisées par les rebelles juifs lors des combats acharnés contre les légions romaines, tout comme Joseph le décrit ».

La section d’une rue de 100 mètres de long, pavée de grandes dalles de pierre, semblable à celles qu’on trouvait dans les édifices de l’Empire romain a été également découverte au cours des fouilles.

L’Autorité des antiquité a par ailleurs indiqué que les fouilles archéologiques menées dans cette rue ont été menées selon des méthodes de recherche avancées, et dont les résultats ont renforcé l’idée que le roi Hérode le Grand n’était pas seul responsable des grands projets de construction de Jérusalem à la fin de la période du Second Temple .

Des études récentes indiquent également que la rue a été construite après l’époque d’Hérode, probablement à l’époque du procureur romain Pontius Pilate, connu pour avoir condamné Jésus-Christ à la crucifixion.

« 2.000 ans après la destruction de Jérusalem et 50 ans après sa libération, nous revenons aux puits d’eau, au marché et sur la place de Jérusalem, à la veille de sa destruction », ont déclaré les archéologues.

« Nous avons l’intention d’exposer toute la rue d’ici cinq ans, le temps de terminer l’excavation de ce site unique qui a attiré l’attention des archéologues du monde entier il y a environ 100 ans. Lorsque les fouilles seront terminées, les restes de la rue seront préservés, développés et préparés pour accueillir des dizaines de milliers de visiteurs », a révélé le Dr Yuval Baruch, un archéologue de la région de Jérusalem à l’IAA.

https://www.i24news.tv/fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email