SHARE
Richard Phillips Feynman est un physicien américain, l’un des plus influents de la seconde moitié du XXe siècle.

Il reformula entièrement la mécanique quantique à l’aide de son intégrale de chemin qui généralise le principe de moindre action de la mécanique classique et inventa les diagrammes qui portent son nom et qui sont désormais largement utilisés en théorie quantique des champs.

feynman 2

Les diagrammes de Feynman ont considérablement simplifié la physique, ils sont décrits comme des représentations graphiques d’amplitudes. L’utilisation de ces diagrammes a réduit grandement la quantité de calculs nécessaires pour déterminer un taux ou une section transversale d’un processus physique.

Ses diagrammes ont révolutionné la physique quantique, réunissant tous les éléments pour créer une nouvelle science : l’univers fractal holographique. De ses travaux, est née la grassmannienne positive ou figure géométrique de l’amplituèdre.

feynman 3

Mais il avait aussi d’autres talents…

Il était aussi célèbre pour sa capacité à jouer du Bongo. Le voici en pleine créativité avec un de ses amis ..

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut impliqué dans le développement de la bombe atomique américaine en intégrant le projet Manhattan.

Il affirma qu’il acceptait de joindre ses efforts à l’aventure afin d’aider à éviter que l’Allemagne nazie parvienne la première à construire la bombe. Il s’immergea dans le travail au sein du projet, qui mêlait aux scientifiques américains la fine fleur de la physique européenne ayant fui le fascisme tels Enrico Fermi ou Niels Bohr.

Richard Feynman est né le 11 mai 1918 à Far Rockaway dans le Queens, quartier de New York aux États-Unis.

Ses parents, Lucille née Phillips et Melville Arthur Feynman sont d’origine polonaise et russe. De confession juive, ils se rendaient à la synagogue tous les vendredis, mais n’étaient pas très attachés au rituel dans leur pratique religieuse.

Son père, qui l’encourageait à poser des questions et à remettre en cause les choses communément admises, l’a durablement influencé. De sa mère, il tient un solide sens de l’humour qui ne l’a jamais quitté.

Enfant durant la Grande Dépression, il s’amusait à réparer les radios du voisinage et montrait déjà un talent poussé pour les sciences et les travaux pratiques. Il s’était ainsi constitué un petit laboratoire dans lequel il s’amusait à pratiquer diverses expériences, notamment électroniques. Adolescent, il inventa par exemple un système pour couper les haricots, qu’il abandonna après s’être entaillé le pouce.

Il fut brillant tout au long de ses études secondaires, apprenant à 15 ans le calcul différentiel et intégral dans un livre que lui avait donné son professeur de mathématiques, constatant que celui-ci s’ennuyait au fond de la classe et causait du chahut. Il continua à expérimenter et à réinventer pour lui des théories mathématiques, comme les dérivées fractionnaires à l’aide de ses propres notations.

Durant sa dernière année à l’établissement secondaire de Far Rockaway, Feynman remporta le championnat de mathématiques de l’université de New York. Il reçut donc une bourse pour étudier au Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il obtint sa licence en 1939 après s’être orienté d’abord en électronique, puis en mathématiques, et enfin avoir assisté à tous les cours de physique offerts y compris — pendant sa deuxième année — un cours de physique théorique réservé aux étudiants de maîtrise.

Richard Feynman obtient un score remarquable aux examens d’entrée de l’Université de Princeton en mathématiques et en physique, mais il eut une note très faible dans la partie littéraire de l’examen.

Durant ses études à l’Institute for Advanced Study de Princeton (IAS) (créé depuis peu et dirigé par Albert Einstein), Feynman travailla sous la direction de John Wheeler sur le principe de moindre action appliqué à la mécanique quantique. Il établit ici les bases des diagrammes de Feynman et de l’approche de la mécanique quantique par les intégrales de chemin.

Il obtint son doctorat en 1942. Pendant qu’il préparait sa thèse, il épousa sa première femme, Arline Greenbaum (une amie d’enfance), atteinte de la tuberculose, maladie incurable à l’époque.

Ses contributions les plus marquantes sont dans le domaine de l’électrodynamique quantique qui lui vaudront l’attribution du prix Nobel en 1965 avec Tomonaga et Schwinger.

Il a dit un jour : « Je pense pouvoir dire sans trop me tromper que personne ne comprend la mécanique quantique ».

feynman 1

Il n’y a sans doute aucun domaine de la physique que Feynman n’ait marqué de son empreinte, gravitation quantique, astrophysique relativiste, chimie quantique, théorie de l’hélium superfluide et modèle des interactions faibles sont quelques exemples, sans parler de ses articles précurseurs en nanotechnologie et informatique quantique.

Grand pédagogue, ses cours de Physique étaient mondialement célèbres ainsi que ses talents de joueur de Bongo et de dessinateur.

En 1978 lui est découvert un cancer de l’estomac pour lequel il doit subir plusieurs interventions. La maladie resurgit en 1987 et Feynman est hospitalisé un an plus tard. Son état de santé se dégrade du fait de complications survenues après une nouvelle opération. Feynman décide de refuser des traitements supplémentaires et s’éteint le 15 février 1988.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email