SHARE
Voila comment les féministes se font toujours manipuler, utiliser, exploiter et récupérer par le pouvoir politique populiste démagogique… Comme des femmes complices ou des collabos du système.

Le féminisme incite toujours les femmes à la guerre dans l’armée et à la violence dans la police, sous prétexte d’égalité et de parité.

Hanna Reitsch (née le 29 mars 1912 à Hirschberg im Riesengebirge, Silésie prussienne ; morte le 24 août 1979 à Francfort-sur-le-Main) est une des aviatrices allemandes les plus célèbres du XXe siècle. Elle est titulaire de plus de 40 records dans différentes classes et sur différents types d’appareils. Elle a également été une nazie convaincue et une fervente admiratrice d’Adolf Hitler.

Les femmes nazies étaient aussi cruelles que leurs homologues masculins. C’est ce qui ressort du livre les « Furies d’Hitler » de l’historienne américaine Wendy Lower.

Voir l’article :  « Les furies d’Hitler, ces femmes nazies aussi cruelles que les hommes » 

Les femmes nazies ont aussi participé à l’holocauste. En tant que témoin, mais aussi comme actrice. L’historienne américaine Wendy Lower nous en livre le récit au travers un livre-choc, tout simplement hallucinant.

Durant la guerre, un demi-million de femmes allemandes se rendent dans les territoires occupés à l’Est par les Allemands.

L « est sauvage » est l’endroit du Lebensraum, l’endroit où tout est possible. Mais c’est aussi un territoire hostile où vivent de nombreuses et menaçantes « races inférieures ». C’était aussi et surtout le terrain des pires exactions du troisième Reich.

Génocide

Beaucoup des femmes qui se rendent là-bas sont infirmières, institutrices ou secrétaires. Ce sont des femmes « normales » qui veulent faire carrière, vivre des aventures et gagner davantage d’argent. Certaines d’entre elles suivent leur mari. Pour Wendy Lower, toutes ces femmes ont participé, d’une manière ou d’une autre, au génocide. Des infirmières qui tuent les patients « mentalement déficient » d’une piqure, des secrétaires qui établissent les listes des juifs qui doivent être exécutés. Souvent, ces dernières ont même énormément de pouvoir. Elles ont droit de vie ou de mort et peuvent, par exemple, sauver une femme parce que cette dernière est sa coiffeuse attitrée. Ou parce que le pull que celle-ci tricote n’est pas encore terminé.

Une balle dans la nuque

Lower se focalise sur 13 femmes allemandes.

Parmi celles-ci, Erna Petri. La femme d’un officier SS qui suit son mari en Pologne et s’installe dans une luxueuse villa. A l’époque elle a 23 ans et deux enfants. Un jour, lorsqu’elle rentre des courses, elle aperçoit six jeunes enfants affamés. Très vite, elle se rend compte qu’il s’agit d’enfants qui se sont échappés d’un train qui les emmenait vers un camp de concentration. Elle les ramène chez elle et leur donne à manger avant de les attirer dans les bois où elle leur tire une balle dans la nuque.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email