SHARE
Un vent de panique agite tous les dirigeants, les hommes politiques et les journalistes de la Planète.

Israël, sous la voix de son Premier ministre Benyamin Netanyahou, a déjà fait part de ses craintes au vu de l’arsenal de destruction de l’Iran. Sans compter ses alliés terroristes tels que le Hezbollah et le Hamas.

De nombreuses questions et inquiétudes surgissent dans la perspective d’un tel conflit. D’autant que l’administration de Trump ne semble pas intimer par réactions dans le monde.

Comme le prouve l’annulation de l’accord de désarmement nucléaire avec l’Iran Ce qui était alors impensable durant le gouvernement d’Obama devient envisageable avec le président Trump.

Disons l’essentiel pour donner ensuite les explications à partir des prophètes et des sages de la Torah :

Cette guerre aura lieu – les États-Unis et l’Occident seront victorieux et Israël ne sera pas directement impliqué dans le conflit.

Le Rav Léon Askénazi (Manitou) enseignait, il y a plus de 20 ans, un texte du Talmud qui traite de cette question : un conflit majeur entre l’Iran et l’Occident à la fin des temps, ses enjeux et son dénouement.

« Les textes sont rassurants. Je vais formuler une règle claire : les prophètes n’ont jamais été des devins. Le prophète a un privilège de capacité sensorielle, capable d’écouter en vérité, de voir en vérité. Compte tenu du libre arbitre de l’homme, il dévoile les différentes alternatives des développements historiques selon le plan du Créateur. Et les grands sages d’Israël à travers les siècles nous ont fait la grâce de nous communiquer, à un niveau intellectuel, l’intelligibilité des paroles des prophètes*. »

Pendant que tous les services secrets et les médias du monde tentent d’analyser la situation, la Guémara (traité Yoma 10A), met en scène un débat vieux de presque 2 000 ans entre plusieurs sages du Talmud.

En pleine Antiquité, Rabbi Yehuda ha-Nassi, Rabbi Yohanan, Rabbi Kahana, Rabbi Élahaï s’adressaient à notre génération et débattaient d’événements du futur dont les protagonistes n’étaient pas encore nés.

Si le Talmud a pris soin de conserver par écrit des enseignements qui concernent notre époque, le moins que l’on puisse faire, en retour, est d’en rendre compte lorsque les acteurs entrent en scène.

Le texte est suffisamment accessible pour se faire sa propre opinion sans chercher à forcer le lien entre la réalité avec les textes de nos sages.

Le texte du Talmud

Voici ce qu’expose la page 10A du Talmud Yoma : « À la fin des temps, deux de ces quatre empires (Babel, les Mèdes et les Perses, la Grèce et Édom ou l’Occident) resteront en présence : la Perse (l’Iran) et Rome. »

Selon les opinions de Rabbi Yohanan, de Rabbi Yehuda ha-Nassi et de Rabbi Élahaï, une confrontation opposera la Perse (l’Iran) et l’empire de Rome (l’Occident). À l’issue du combat, Rome devrait tomber entre les mains de la Perse.

Or, selon l’opinion de Rav Atida, c’est la Perse qui devrait tomber entre les mains de Rome (l’Occident). Après débat, le Talmud tranche : la Perse (l’Iran) sera défaite par Rome (l’Occident), à la suite d’un décret divin.

Sans rentrer dans les détails, nos sages justifient leur position par rapport à l’attitude de l’empire de Perse et d’Edom (l’Occident) vis-à-vis d’Israël.

La Perse, sous Cyrus, a fait revenir le peuple d’Israël sur sa terre en – 538 et construit le Second Temple de Jérusalem. Edom, l’empire de Rome, a détruit le Second Temple de Jérusalem en 70 et chassé le peuple d’Israël de sa terre.

Étant donné la compassion pour le peuple d’Israël durant Cyrus et la tyrannie des romains, nos sages concluent logiquement que la Perse vaincra l’Occident.

Finalement, c’est un décret divin qui donnera la victoire à l’Occident. Pourquoi?

On peut toutefois remarquer que l’Iran d’aujourd’hui, qui affirme vouloir rayer Israël de la carte, semble se distinguer de la Perse d’hier. Est-ce la raison qui justifie le décret divin et la défaite annoncée de la Perse? Quant à l’Occident, l’avenir nous dira s’il souhaite préserver le peuple juif sur sa terre, avec pour capitale Jérusalem !

Qu’apprenons-nous de cette page du Talmud?

Les enseignements sont les suivants :

Nos sages ont diagnostiqué une opposition telle entre la Perse et l’Occident qu’une guerre sera l’issue de ce conflit.

L’affrontement aura lieu à l’époque où le peuple d’Israël sera revenu sur sa terre (définition de « la fin des temps » selon les sages du judaïsme).

Ce conflit a pour « fond » un vieux contentieux concernant le Temple de Jérusalem, sa capitale et l’avenir du peuple d’Israël sur sa terre.

Il existe des raisons profondes permettant à l’Iran (Perse) de penser qu’il pourrait légitimement gagner la bataille et l’encourageant à entrer en guerre contre la plus grande puissance militaire du monde.

L’Occident sera victorieux, non grâce à sa force mais par la volonté du Créateur. Il trouvera les ressources pour s’allier une partie des pays arabes.

Israël n’est pas impliqué dans ce conflit.

Il est important de constater que les sages du Talmud ne parlent pas d’une guerre entre Arabes (désignés sous le nom d’Ichmaël dans la tradition) et Occident, ni d’un conflit entre Israël et le Liban (il existe d’autres textes et d’autres événements liés à cette problématique).

La précision des termes est fondamentale : le Talmud parle uniquement d’un temps ou Israël sera de retour sur sa terre et d’un conflit entre la Perse et de l’Occident. Pourquoi?

Comment des sages ont-ils pu débattre d’un tel événement il y a presque 2 000 ans, bien avant la naissance du christianisme et de l’islam?

D’où savaient-ils que deux empires sur quatre subsisteraient à la « fin des temps », et qu’ils s’affronteraient? Comment pouvaient-ils connaître l’existence d’un tel conflit auquel Israël ne participerait pas, tout en constituant l’enjeu de la victoire?

Notre génération doit réfléchir et se reconnecter à une sagesse qui dévoile le fonctionnement des peuples et du monde et trouver ses propres réponses.

עֹשֶׂה שָׁלוֹם בִּמְרוֹמָיו, הוּא יַעֲשֶׂה שָׁלוֹם עָלֵינוּ

Celui qui fait la paix dans Ses Hauteurs, Il fera la paix sur nous.

Asher Zelmati

Élève du Manitou Léon Askénazi (zal)

*Ces enseignements sont clairement cités et disponibles dans le site de la fondation: http://www.toumanitou.org.

https://lphinfo.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email