SHARE
La dynastie hassidique de Gour (Gur, c’est-à-dire Góra Kalwaria) est aujourd’hui l’une des plus importantes. Elle compte plus de cent vingt institutions et 23 000 élèves.

Elle a fondé des Yeshivot Ktanot et Guedolot du nom Sfat Emet ainsi que bien d’autres institutions.

On reconnaît les Hassidim de Gour au chapeau de fourrure de forme haute qu’ils portent le shabbat et les jours de fêtes, le spodik.

La dynastie de Gour est souvent considérée comme la colonne vertébrale du parti haredi (religieux ultra-orthodoxe) Agoudat Israël, un parti créé en Europe orientale en 1912, entre autres pour s’opposer au sionisme, et aujourd’hui surtout présent en Israël.

Bien que toujours formellement antisioniste, l’Agoudat et la dynastie de Gour sont aujourd’hui devenus très tolérants vis-à-vis du sionisme.

Le ministre de la Santé israélien Yaacov Litzman est le représentant de la dynastie à la Knesset. 

Ce qui n’empêche pas la communauté hassidique de Gour d’interdire le volontariat paramédical aux membres de sa communauté.

Ce mouvement ultra-orthodoxe a émis une interdiction empêchant certains de ses membres de faire du bénévolat dans les organisations paramédicales ou dans la police, et aurait menacé d’expulser de ses institutions scolaires les enfants de ceux qui ne se plieraient pas la décision.

Les membres de cette communauté qui ont déjà fait du bénévolat dans le passé doivent signer une déclaration indiquant qu’ils quittent les organisations interdites – sinon, ils seront confrontés à l’expulsion éventuelle de leurs enfants des écoles de Gour.

La raison invoquée pour cette interdiction est l’exposition à des modes de vie « inappropriés » à la conduite des hassidim de Gour…

Par ailleurs, Litzman a été accusé d’avoir protégé au moins 10 délinquants sexuels condamnés.

Le vice-ministre, chef de Yahadout HaTorah, serait venu en aide à au moins dix délinquants sexuels avérés pour qu’ils obtiennent une amélioration de leurs conditions de détention – visites à domicile et autres avantages – en exerçant des pressions sur des psychiatres et des responsables des services carcéraux.

Litzman avait été accusé par le passé d’avoir usé de son influence pour protéger Malka Leifer, qui fait face à une demande d’extradition de l’Australie, pour répondre d’abus sur les élèves de son école juive.

Il fait l’objet d’une enquête de la police israélienne depuis le mois de février dernier. Il est en effet soupçonné d’avoir tenté d’obtenir un rapport psychiatrique falsifié qui aurait empêché Malka Leifer d’être extradée vers l’Australie.

Cette ancienne directrice de l’école Adass Israel de Melbourne est inculpée de 74 chefs d’accusation d’abus sexuels sur ses élèves.

Son extradition a été reportée, Malka Leifer ayant clamé qu’elle était trop instable psychologiquement pour supporter un procès.

Litzman aurait également exercé des pressions sur un psychiatre, Moshe Birger, pour s’assurer qu’un autre délinquant sexuel, proche de la secte gur, bénéficierait d’un programme de réinsertion. La participation au programme pouvant permettre d’obtenir des droits de visite à domicile ainsi qu’une libération anticipée.

F170618SC019-e1559037825194-1024x640
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est reçu par le ministre de la Santé Yaakov Litzman du parti Yahadout HaTorah (à gauche), lors d’un repas pour célébrer la naissance du petit-fils de Litzman, le 18 juin 2017. (Shlomi Cohen/FLASH90)

La question de l’enrôlement des ultra orthodoxes

En septembre 2017, la Cour suprême de justice a annulé une loi exemptant du service militaire les hommes ultra-orthodoxes engagés dans des études religieuses, affirmant qu’elle portait atteinte au principe de l’égalité devant la loi.

Toutefois, la Cour a suspendu sa décision pendant un an pour permettre la mise en place d’un nouvel arrangement, donnant au gouvernement la possibilité d’adopter une nouvelle loi.

La question de l’enrôlement des ultra orthodoxes a longtemps été controversée en Israël – autour d’un débat vieux de plusieurs décennies sur la question de savoir si les jeunes hommes ultra-orthodoxes étudiant dans les yeshiva, ou les séminaires, devraient être appelés au service militaire obligatoire comme le reste de la population juive d’Israël.

Bien que les Israéliens ultra-orthodoxes soient exemptés de service militaire, ils sont tenus de se présenter aux bureaux d’enrôlement afin de signer un report de service, ce que les dirigeants rabbiniques de la Faction de Jérusalem ordonnent à leurs étudiants de ne pas faire.

La conscription des ultra-orthodoxes est le sujet qui fait capoter tout un gouvernement, puisque de son coté, Avigdor Liberman s’oppose formellement à toute tentative de créer un Gouristan…

Il insiste sur l’adoption sans amendement d’un projet de loi soutenu par Tsahal qui accroît la participation ultra-orthodoxe dans le service militaire.

Le projet de loi a franchi l’étape de la première lecture à la dernière Knesset.

Actuellement, seul un dixième environ des quelque 30 000 hommes ultra-orthodoxes éligibles s’enrôlent dans l’armée israélienne chaque année ; le projet de loi défendu par Liberman prévoit une augmentation progressive, guère extraordinaire, à près de 7 000 recrues ultra-orthodoxes en 2027.

Sinon, dit farouchement le chef laïc du parti Israel Beteynou, il ne se joindra pas à la coalition.

« Il a donné son soutien, a déclaré Liberman, à un gouvernement de droite, et non à un gouvernement dans lequel les ultra-orthodoxes ont le dessus… »

Résultat : Sept semaines après les citoyens israéliens aient consciencieusement placé leurs bulletins de vote dans des petites enveloppes bleues – les projecteurs du monde entier étant depuis longtemps passés à autre chose, et bien Netanyahu n’a pas réussi a réunir toutes les différentes factions qui se chamaillent et il y aura de nouvelles élections….

On attend la suite…

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email