SHARE
Pourquoi un musulman arabe servirait-il dans l’armée israélienne et défendrait-il Israël?

Parce que, comme beaucoup d’arabes israéliens, il défend fièrement le pays qui leur a offert la liberté et des opportunités! Mohammad Kabiya, réserviste de l’armée de l’air israélienne, raconte son histoire remarquable.

Alors que les éléments anti-israéliens – et de plus en plus antisémites – sur les campus universitaires sont devenus plus vocaux, plus actifs et plus provocants sur les campus universitaires des États-Unis, des activistes pro-israéliens luttent contre la haine et la désinformation qui prévalent à tant institutions à travers le pays.

Un soldat de Tsahal récemment démobilisé a décidé de se joindre à la lutte au nom d’Israël à l’étranger après avoir appris à quel point de nombreux campus universitaires étaient devenus hostiles à l’égard des partisans de l’État juif.

Muhammad Kabiya, un Bédouin israélien qui vient de terminer son service dans l’armée israélienne au sein d’une équipe de recherche et de sauvetage de l’armée de l’air israélienne, a déclaré que les critiques de l’État juif à l’étranger témoignaient d’une ignorance remarquable d’Israël, en particulier des Juifs anti-israéliens qu’il avait rencontrés aux États-Unis. campus universitaires.

Élevé dans le village de Kabiya, qui doit son nom à sa famille, Muhammad Kabiya est issu d’une longue lignée de bédouins qui ont soutenu Israël et l’entreprise sioniste. Son village était l’une des communautés arabes d’Israël qui soutenait le nouvel État juif en 1948 et se battait pour lui.

De nombreux villageois et membres de leur famille ont servi dans les FDI, a déclaré Kabiya, qui a déclaré à United With Israel que sa famille avait pleinement soutenu sa décision de s’enrôler.

« Ma famille a sacrifié trois soldats dans les combats d’Israël », a déclaré Kabiya.

Après avoir terminé son service au sein de Tsahal, Kabiya a poursuivi son travail pour le compte d’Israël en devenant consultant et activiste pro-israélien.

Plus tôt cette année, Kabiya a effectué une tournée de conférences dans des campus universitaires aux États-Unis, défendant Israël, en arabe, contre des détracteurs arabes et enseignant aux juifs anti-israéliens à quel point ils en savent peu sur l’État juif.

La tournée était parrainée par l’organisation d’éducation israélienne StandWithUs, elle s’appelait Entre les lignes: des voix d’Israël – Histoires inédites .

« Les gens ne savent rien de ce qui se passe ici [en Israël] », a déclaré Kabiya à Channel 10. « Je défends l’image de l’État qu’ils tentent de détruire. »

«Quand je suis arrivé pour une adresse, la « Semaine de l’apartheid en Israël » venait juste de commencer. J’ai confronté des étudiants juifs qui affirmaient que le sionisme était du racisme. Je leur ai dit qu’ils devraient être embarrassés. Moi, Muhammad, un Israélo-arabe, j’avais besoin de sortir et d’affronter des Juifs anti-israéliens. Cela les a rendus dingues.

«Le premier jour [de la tournée de conférences], un étudiant juif m’a donné un dépliant pour une adresse prétendant que « le sionisme, c’est du racisme »», a déclaré Kabiya. «Je lui ai dit » tu devrais avoir honte de toi-même « , vous n’avez pas besoin de travailler avec des groupes dont le but est de répandre la haine et de mentir contre l’État d’Israël, contre votre état, l’état des juifs – et moi  » Je vous dis cela en tant qu’arabe israélien. « 

Kabiya n’est pas le seul arabe à lutter contre les préjugés anti-israéliens aux États-Unis.

Un peu plus tôt cette semaine, Sandra Solomon avait rejoint d’autres militants pro-israéliens lors d’une contre-manifestation organisée en marge de la conférence AIPAC à Washington, contestant une manifestation anti-israélienne organisée par IfNotNow, un groupe juif anti-sioniste organisé par Simone Zimmerman, ancienne membre de la campagne Sanders.

Militant canadienne des droits de la personne née à Samarie et élevée en Arabie saoudite, Salomon a reçu des menaces de mort pour son travail contre la propagation de l’islam radical au Canada et pour son message pro-israélien.

« Je suis palestinien, mais je suis aux côtés d’Israël », a déclaré Salomon lors de la contre-manifestation.

“Nous sommes les Arabes. Nous occupons le pays des Juifs. Ce pays juif. Ça va être là pour toujours et à jamais. J’étais musulman. Ils m’ont appris à haïr Israël et le peuple juif. Il n’y a pas de Palestine. C’est un mensonge. Ils utilisent la Palestine uniquement pour tuer le peuple juif. Juste pour haïr les juifs. Ils m’apprennent à «purifier la mosquée Al-Aqsa des sales juifs».

Les Palestiniens sont des menteurs.

Texte http://www.israelnationalnews.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email