SHARE
Un post publié sur Facebook par le journaliste arabe Façal Alkacem, qui compare les conditions de détention des prisonniers syriens à celles des Palestiniens qui purgent leur peine en Israël est devenu virale ces derniers jours, suscitant des éloges surprenantes dans le monde arabe sur les pratiques israéliennes.

Le journaliste d’Al-Jazira Faisal Al-Qassem a publié un photomontage où l’on voit d’un côté un détenu incarcéré dans une prison syrienne, le visage osseux et mal en point, de l’autre le terroriste libanais Samir Kuntar, à sa sortie de prison en Israël en 2008, en bonne santé. 

Il a été tué samedi par des frappes imputées à Israël…

“Samir Kuntar a quitté une prison israélienne avec un ventre bedonnant et un doctorat. De l’autre côté, voici comment les Syriens quittent les prisons d’Assad”, indique la légende de la photo.

L’homme syrien semble souffrir de malnutrition, est à peine capable de se tenir droit, alors qu’il fixe l’appareil photo qui le photographie depuis le lit sur lequel il est assis.

La photo de Kuntar publiée par Al-Qassem a été prise à sa libération en 2008 d’une prison israélienne après 29 ans derrière les barreaux, pour le meurtre de quatre Israéliens dans un raid terroriste de 1979 dans la ville israélienne de Nahariya (nord), une attaque au cours de laquelle il avait tué une fillette de quatre ans, en lui fracassant la tête avec la crosse de son fusil.

Kuntar avait été libéré en échange de la restitution par le Hezbollah de la dépouille de deux soldats israéliens Eldad Regev et Ehud Goldwasser.

En prison, Kuntar a été autorisé à suivre des cours de l’Université ouverte israélienne sur internet, et a obtenu un diplôme de baccalauréat en sciences politiques et sociales.

Certaines sources israéliennes avancent qu’il aurait également obtenu une maîtrise, ainsi qu’un doctorat.

Al-Qassem est un journaliste syrien bien connu qui anime l’émission de débat en direct “La direction opposée” sur la chaîne Al-Jazira.

Connu pour son style provocateur, Al-Qassem a acquis une certaine notoriété dans le monde arabe, sa page Facebook étant suivi par près de 8,7 millions internautes.

Son post publié dimanche a été “aimé” par plus de 100.000 personnes et partagé près de 20.000 fois sur le réseau social.

Si certains internautes ont réagi avec colère au post d’Al-Qassem, le taxant de soutenir des positions pro-israéliennes, beaucoup ont fait l’éloge des conditions de détention israéliennes, soulignant la nette différence avec ce qui a cours dans nombreux pays du Moyen-Orient.

“On nous enseigne que les prisons israéliennes sont les pires au monde, mais en fait, nous savons que les Israéliens sont plus charitables que tous les Arabes”, écrit un internaute en arabe.

“Certains disent que les sionistes sont nos plus grands ennemis, des chiens et des meurtriers. Mais les musulmans tuent plus de musulmans que les sionistes”, lance un autre.

Parmi les 5.000 Palestiniens incarcérés en Israël, plusieurs centaines suivraient un cursus universitaire dans le but d’obtenir un diplôme, selon des militants pour les droits des prisonniers.

“En Israël, les prisonniers sont ceux au monde qui jouissent des meilleures conditions de détention”, explique Orit Adato, qui a été commissaire du Service pénitentiaire israélien de 2000 à 2003.

Ces conditions de détention sont le résultat “d’une approche humaine israélienne selon laquelle même les prisonniers méritent des droits”, ajoute-t-elle.

https://www.amazigh24.ma/faical-el-kacem-les-prisons-israeliennes-sont-meilleures-que-les-prisons-arabes/

Print Friendly, PDF & Email