SHARE
S’il était besoin de démontrer la soumission totale de nos élus à la cause palestinienne et de souligner l’allégeance de ces poules mouillées aux musulmans de nos banlieues, ces quelques photos en seraient la parfaite illustration.

En France, tous les drapeaux sont autorisés, y compris ceux des organisations terroristes comme le Hamas ou le Hezbollah.

France Israel Palestinians

Mais un seul drapeau est interdit dans nos rues, celui d’Israël.

Les seules fois où l’on peut voir un drapeau israélien dans les rues de Paris, c’est quand il brûle au milieu d’une meute hurlante, vociférant « Mort aux Juifs » et appelant à la destruction d’Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient.

flagi

Mais le comble du renoncement fut atteint à Strasbourg, qui accueillait fin juillet le club de football Maccabi Haïfa dans le cadre des rencontres préliminaires de la Ligue Europa.

Afin d’éviter « de graves troubles à l’ordre public », le préfet du Bas-Rhin n’a rien trouvé de mieux que d’interdire les drapeaux israéliens aux fans du club Maccabi Haïfa ! Chapeau l’artiste !

Ce décret particulièrement contraignant limitait le nombre de supporters juifs à 600 personnes à l’intérieur du stade et interdisait aux fans du club israélien de circuler ou de stationner dans de nombreux secteurs de la ville.

Le président du Crif et l’ambassadeur d’Israël ont bien entendu dénoncé cette ignominie et cette odieuse discrimination.

Car on n’a jamais vu le pouvoir interdire le drapeau algérien dans nos rues lors des récentes manifestations qui ont accompagné la CAN 2019, au cours desquelles les hordes de « supporters-casseurs » franco-algériens ont tout saccagé sur leur passage.

Il est clair que le pouvoir a une peur bleue de cette immigration de masse, qui peut, à la moindre contrariété, déclencher des émeutes de type 2005 à la puissance 10.

Une insurrection à laquelle les forces de police exsangues, après tant de coupes budgétaires, seraient bien incapables de faire face sur la durée.

Car depuis 2005, c’est la politique du pire qui prévaut dans les banlieues : celle de l’autruche et du renoncement permanent. Moyennant quoi, tout s’est aggravé dans des proportions démentielles, au point que le gouvernement a perdu le contrôle de la situation.

Pour le directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, à Strasbourg « le pire a eu lieu », même si le décret a été finalement annulé suite au tollé qui a embrasé les réseaux sociaux.

« Une décision désastreuse car elle acte l’incapacité de la force publique à protéger nos compatriotes juifs. On leur demande de dissimuler leur judaïsme ! Et on identifie même les quartiers où on peut se faire agresser si on est juif ! C’est une déclaration d’impuissance et de défaite de l’État face à des groupes animés par des idées antisémites et qu’il sait localiser… Par cet aveu, il favorise inévitablement l’expression de cet antisémitisme. »

Il est évident que nos élus ont fait le choix définitif du vote musulman, 15 fois plus important que le vote juif.

Des villes de Seine-Saint-Denis se vident de leur population juive sans que le pouvoir réagisse.

Devenues otages des immigrés, nos élites ne savent que se coucher systématiquement devant ceux qui contestent la suprématie de la loi républicaine et veulent nous imposer la leur.

Et si la lutte contre l’islamophobie devient une priorité du gouvernement, le caractère antisémite des agressions contre les Juifs est de moins en moins reconnu par les tribunaux.

Cette démission et ce renoncement permanent sont porteurs de lendemains tragiques devenus inévitables.

Ceux qui se réfugient dans le silence et refusent de regarder la désintégration de la France nous préparent un chaos généralisé comme le pays n’en a plus connu depuis 1945.

Le mal est si profond et s’étend si rapidement, que plus personne ne sait vers quel abîme va nous mener l’inéluctable soulèvement des banlieues.

Tétanisé par cette perspective, le pouvoir a fait le choix mortel de repousser l’échéance et de renoncer à la reconquête des quartiers. Le réveil n’en sera que plus terrible.

Jacques Guillemain
https://ripostelaique.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Aujourd'hui, je fais appel à vous afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne... Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email