SHARE

Tumulte à propos d’une nouvelle yeshiva à Jérusalem

Un avis publié dans un petit magazine britannique (non juif) en 1921 a provoqué un grand émoi au bureau sioniste de Londres.

Confus, le bureau de Londres a lancé une demande de clarification immédiate à l’exécutif sioniste à Jérusalem. La demande a surpris le comité exécutif de Jérusalem. À leur tour, ils ont transmis l’enquête au bureau du grand rabbin à Jérusalem.

L’enquête a cité l’avis de magazine:

«Une affaire d’une grande importance pour le public a été rapportée de Jérusalem. Le grand rabbin Kook a annoncé qu’une nouvelle yeshiva ou un nouveau séminaire serait établi dans la ville sainte, dans le but de former les hommes d’ascendance sacerdotale ou lévite à leurs devoirs au temple. Les études comprendront des rites liés aux sacrifices du Temple.

« Le rabbin estime que cette question est extrêmement urgente, car il est convaincu que, compte tenu de l’état du monde à ce moment-là, les Juifs offriront à nouveau des sacrifices à Dieu.

En fait, cette possibilité était attendue depuis longtemps par les personnes perspicaces. dans les sensibilités juives, connaissant les prophéties de l’ère messianique. « 

( » Le chrétien « , 22 décembre 1921)

L’exécutif de Jérusalem a exigé une réponse. Ce qui se passait? Y avait-il des plans imminents pour reconstruire le temple et rétablir le service du temple?

Rav Kook répond

La réalité – un petit groupe de jeunes hommes étudiant les traités talmudiques qui traitent des principes et des lois régissant le service du temple – était à des années-lumière du portrait eschatologique du magazine londonien d’une académie créée pour l’instruction pratique de kohanim. Et pourtant, d’après la réponse écrite de Rav Kook, on perçoit une certaine approbation pour l’interprétation par le magazine de l’importance de l’événement. Et peut-être une mesure de déception dans la réaction du bureau sioniste de Londres.

Vous trouverez ci-dessous des extraits de la réponse digne du Rav Kook:

1. Il est vrai que la Yeshivat Torat Kohanim a été créé ici [dans la vieille ville de Jérusalem] avec pour objectif unique que les érudits kohanim étudient l’ordre Talmudique de Kodashim , qui fait autorité pour étudier toutes les formes de service dans le pays. saint temple.

2. En dépit de ses manifestations laïques, la renaissance nationale du peuple juif doit être ancrée dans les fondements de la sainteté du pays. Les objectifs intérieurs de la nation doivent être fermement ancrés dans toutes les questions de sainteté.

Nous devons affirmer à tout moment notre aspiration éternelle à ce que le Temple soit reconstruit rapidement de nos jours – ouvertement et avec une foi profonde, sans hésitation ni crainte.

3. Nous sommes fermement convaincus que le jour viendra où toutes les nations reconnaîtront que la place que Dieu a choisie pour tous les temps en tant que site de notre Temple sera rendue à ses vrais propriétaires. C’est là que sera construit «le grand et saint temple», une maison qui deviendra – à travers le peuple juif – «une maison de prière pour toutes les nations» (Ésaïe 56: 7), comme promis par Dieu.

Et même si cette yeshiva est entièrement et purement une institution d’étude de la Torah (théorique), la création de la yeshiva contient néanmoins un message subtil au monde.

Les nations ne devraient pas penser que nous avons – même dans un moment de désespoir éphémère, Dieu nous préserve – accepté de renoncer à nos droits sur le site du Temple, pierre angulaire de tous les lieux saints.

Dans le passé, le comité officiel britannique a mis en doute mon point de vue concernant le mont du Temple et nos relations avec lui. J’ai répondu que, jusqu’à récemment, la réalisation de nos droits nationaux sur la Terre d’Israël était universellement considérée comme un résultat improbable. Néanmoins, la Divine Providence en a créé les moyens pour que ce qui était improbable devienne probable. Nous sommes certains que ce processus se poursuivra jusqu’à ce que tous les peuples reconnaissent la justice de nos droits sur notre Terre Sainte, comme cela est écrit dans les Écritures.

De même, le jour viendra où toutes les nations reconnaîtront la vérité de nos droits sur la région du temple.

Tous sauront et reconnaîtront que la vision prophétique concernant ce lieu saint – selon laquelle «ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations» – ne se réalisera que lorsque ce grand et saint temple y sera établi, entre les mains de ses propriétaires originels et éternels, le peuple d’Israël, le peuple de Dieu depuis des temps immémoriaux. Lui, et pas d’autres.

( Adapté de Zichron Re’iyah, p. 201-203; Igrot HaRe’iyah vol. IV, 1127

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/24283

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Aujourd'hui, je fais appel à vous afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne... Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email