SHARE
Des érudits de la Bible ont trouvé « une ancienne inscription hébraïque là où Dieu a rencontré Moïse »

La Doubting Thomas Research Foundation (DTRF) – qui a produit l’année dernière le film viral Finding The Mountain of Moses – a révélé des images de ce qu’elle prétend être du « proto » hébreu trouvé sur le site de Jabal al-Lawz.

site pretendu du mont sinai

Le site est un pic de 2 580 mètres connu sous le nom de « montagne des amandiers », situé au nord-est de l’Arabie saoudite, près de la frontière avec la Jordanie.

Moïse a guidé les Israélites au mont Sinaï qui était enveloppé par les flammes, la fumée et le tonnerre, selon le livre de l’Exode de la Bible.

Le prophète a gravi ensuite la montagne où il s’est retrouvé avec Dieu pour recevoir les Dix Commandements.

Les experts de la DTRF ont affirmé que Jabal al-Lawz est l’homologue de la montagne biblique dans la vie réelle – présentée dans leur film de 25 minutes sur YouTube, qui compte 2,2 millions de vues.

Et sur leur site Web, ils ont publié une série d’images qu’ils affirment être de l’hébreu ancien trouvé sur le site – y compris ce qu’ils ont suggéré comme la plus ancienne inscription d’une Menorah.

moise-inscriptions-2

Les images semblent montrer un grand nombre d’inscriptions sur les rochers autour du site possible du mont Sinaï.

Il est revendiqué la présence de ces inscriptions, prouvent qu’il y avait des locuteurs de l’hébreu ancien dans la région à l’époque.

Les chercheurs de la DTRF ont déclaré que le Dr Miles Jones, un historien linguiste, a examiné les photographies et a déclaré que c’est peut-être du « proto-hébreu ».

Et les chercheurs affirment qu’ils peuvent aussi remonter à l’époque où l’Exode aurait eu lieu.

On prétend alors que les inscriptions semblent se référer à « Yahvé » – le nom hébreu de Dieu.

En plus des inscriptions hébraïques, il semble également y avoir des peintures murales d’empreintes de pas gravées sur certaines roches.

Il est dit que Dieu aurait dit aux Israélites : » Tous les endroits où vous poserez votre pied seront à vous. »

Les experts de la DTRF pensent que ces inscriptions sur l’empreinte de leur empreinte pourraient être un marquage de leur territoire alors qu’ils se déplaçaient au milieu de l’Exode.

Et l’organisation cite également le Dr Sung Hak Kim qui prétend avoir trouvé la plus ancienne inscription connue d’une Menorah.

Il prétendait que Dieu avait révélé le dessein de la Ménorah à Moïse et que le chandelier à sept branches avait été inventé durant l’Exode.

moise-inscriptions-3

Le Dr Sung a présenté une inscription qui semble montrer un chandelier gravée sur un gros rocher.

C’est un symbole du judaïsme depuis l’antiquité, et la DTRF soutient que c’est peut-être la représentation la plus ancienne qui soit.

D’autres inscriptions autour du site suggèrent également se référer aux Amalékites, avec qui les Israélites se sont battus.

Toutes ces inscriptions semblent suggérer à la DTRF que l’évaluation du site en Arabie Saoudite comme étant le mont Sinaï est exacte.

328_01_vrchol_hory_sinaj

Les experts de la Doubting Thomas Research Foundation, affirment également que les preuves autour de Jabal al-Lawz incluent des peintures rupestres de veaux – correspondant à l’histoire biblique de l’idole dorée.

Il y aurait aussi un « cimetière antique géant » près de la montagne, où les adorateurs de veaux auraient été enterrés après leur exécution dans la Bible.

Des structures anciennes en ruines sur le site ont également été revendiquées comme témoins de l’époque israélite au pied du Sinaï, y compris ce qui a pu être les « 12 piliers » décrits dans la Bible.

Les autorités saoudiennes ont érigé des clôtures autour de la montagne pour la désigner comme site archéologique, mais leurs propres experts ont rejeté les affirmations selon lesquelles Jabal al-Lawz serait le mont Sinaï.

Les experts de la DTRF ont mis sur pied le projet Sinaï en Arabie pour rallier les autorités saoudiennes afin de préserver les sites en vue d’une enquête plus approfondie.

Les historiens, les archéologues et les égyptologues s’accordent à dire que l’événement de l’Exode ne s’est pas produit comme décrit dans la Bible.

Il n’y a jamais eu aucune preuve que les Israélites aient été réduits en esclavage dans l’Egypte ancienne – et on se demande si Moïse a un jour existé.

Jabal al Lawz a déjà été proposé comme candidat pour le Mont Sinaï original, et cette affirmation a été critiquée par d’autres historiens.

Le professeur James Karl Hoffmeier a décrit les « bévues monumentales » comme conduisant à la conclusion que la montagne est celle mentionnée dans la Bible.

Le chercheur créationniste Gordon Franz a également rejeté l’affirmation selon laquelle le mont Sinaï se trouve en Arabie Saoudite.

Il a dit : « Il n’y a pas de preuves historiques, géographiques, archéologiques ou bibliques crédibles pour la thèse selon laquelle le mont Sinaï se trouve à Jabal al-Lawz
en Arabie Saoudite. »

Source: Daily Star, le 17 novembre 2019 – Traduction par Nouvelordremondial.cc

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email