La Torah mène l’enquête

par Arié

Les limites dans le code de la Torah résident dans notre imagination limitée et non dans la Torah qui ne connaît aucune limite. 

Parce que l’on ne sait pas ce qu’il y a lieu de chercher vraiment et parce que l’on n’ose pas pousser les recherches dans des voies à priori improbables.

Ainsi, j’ai cherché à « mettre la Torah au défi » de me livrer le nom de l’assassin de John Kennedy.

La première recherche consistait à identifier John Kennedy dans la Torah ainsi que le mot meurtre et la ville Dallas. J’ai trouvé les trois mots . (Précision linguistique: j’ai orthographié Dallas en utilisant uniquement les consonnes).

Cette recherche m’a pris beaucoup de temps et s’est apparentée à une véritable enquête policière. J’ai procédé par élimination, cherchant l’un après l’autre les assassins présumés de Kennedy et les éliminant au fur et à mesure, si leur nom ne figurait pas dans le code.


J’ai commencé par le suspect le plus évident; à savoir Lee Oswald que j’ai orthographié en hébreu de différentes façons. Inconnu au bataillon.

J’ai continué par la piste cubaine; en effet Fidel Castro, après l’épisode de la Baie aux Cochons avait de bonnes raisons d’en vouloir à un Président américain qui n’était pas précisément un ami. J’ai donc injecté Castro, Cuba… Nada !

J’ai introduit l’assassin d’Oswald ; à savoir Rubin. Inexistant.

J’ai également exploré la piste du Vice président de l’époque; Johnson, qui aurait peut-être aimé devenir Vizir à la place du Shérif. Nenni.

Alors en désespoir de cause j’ai mis Mafia et là encore je n’ai rien trouvé.

Donc, John Kennedy figurait dans la Torah, accompagné du mot assassinat et de la ville Dallas mais pas de trace des assassins présumés.

Aurais-je mis la Torah en défaut ?

Et puis j’ai eu une crise de modestie : étais-je au courant de toutes les pistes qui ont été explorées à l’époque.

Je me suis reporté à Wikipedia et j’ai découvert une piste dont je n’avais jamais entendu parler. John et Robert Kennedy voulaient se débarrasser du tout puissant Edgar Hoover, patron du FBI qui aurait été par ailleurs un homosexuel et n’aimait pas trop que cela se sache. La Mafia était bien entendu au courant et voulait le faire chanter ou le faisait chanter.

Ne trouvant pas le mot Mafia j’ai introduit Pesha, crime, Hoover, sexe et homo. Et j’ai  trouvé les quatre mots dans la matrice. Ce qui donne :

John Kennedy – meurtre – Dallas – crime – sexe – homo – Hoover.


Et tout cela dans un mouchoir de poche.

Dernière information : Lyndon Johnson, le successeur de Kennedy aurait nommé Edgar Hoover président à vie du FBI !

Ce n’est qu’une recherche dans les codes de la Bible et, comme je l’ai déjà souligné par ailleurs, ce n’est pas parole d’Evangile; je n’aimerais pas trop que la CIA et le FBI me cherchent des poux dans la tête.

Le code n’est pas conçu pour prédire l’avenir, laTorah m’a donné une leçon

J’ai poursuivi mes recherches sur Kennedy, cherchant à retrouver la date de son assassinat. Et la Torah m’a joué un tour et m’a donné une bonne leçon. En effet il ne sert à rien de chercher une date qui est parfaitement connue. C’est une façon stupide de mettre la Torah au défi de fournir une information qui s’apparente à de la divination. Or nous le savons bien que c’est parfaitement interdit, précisément par la Torah.

J’ai malgré tout recherché de multiples façons l’équivalent dans la datation hébraïque du 22 Novembre 1963 (soit Daled ‘Héshvan Tashcad) en la croisant avec Rétsa’h Kennedy, soit l’assassinat de Kennedy, et je n’ai rien trouvé. Cela ne signifie pas qu’il n’est pas possible de trouver quelque chose mais que je ne suis pas en mesure de le faire.

Donc la Torah m’a fait comprendre qu’il ne faut pas prédire l’avenir. En effet si quelqu’un s’était livré au même calcul avant la date du meurtre de Kennedy pour prévoir et/ou empêcher l’assassinat du président des Etats-Unis,  il n’aurait probablement rien trouvé.


Par contre dans la matrice précédente le lieu de son assassinat figure: DALLAS. Comprenne qui pourra !

Quant à la leçon que m’a donnée la Torah, on pourrait la formuler de la façon suivante : En cherchant une chose, on en  trouve une autre.

L’assassinat de Kennedy est situé avec une forte probabilité dans le Chapitre 14 du Lévitique, versets 10 à 17.

Autrement dit, dans le passage qui traite de la purification du lépreux par l’intermédiaire du Cohen qui sacrifie plusieurs agneaux pour achever sa purification. Reportez vous au Texte si vous souhaitez en savoir d’avantage.

Que pourrait-on déduire du fait que le meurtre de Kennedy se situe dans ce passage et pas ailleurs. Sans faire de Drach (commentaire) ; ce n’est pas de ma compétence,  on peut remarquer qu’on y traite de la purification d’un lépreux, entendu au sens large, de sacrifice,  de la Tente d’Assignation, autrement dit du Temple, de sang et de mort.

Ce passage est troublant en soi et si on rajoute le meurtre de Kennedy, il le devient encore d’avantage. A chacun de se livrer à sa propre analyse ; moi je me contente de reporter et de vous livrer mes « trouvailles »

Vous pourriez m’objecter que cet assassinat pourrait s’appliquer à Robert Kennedy. C’est exact, si ce n’est que dans la matrice précédente, Dallas est mentionnée.

http://www.geopolitiquebiblique.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Achetez vos livres sur Amazon via ce site

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email